Partager

09.07.2014 - 3ème bilan d’application de la Recommandation ARPP Comportements alimentaires : des bons résultats stables

L’objectif des professionnels (annonceurs, agences, médias), dès 2003, de prendre clairement position contre toute communication publicitaire, qui contribuerait à encourager des comportements contraires aux principes alimentaires, a été réaffirmé en 2013 et 2014.

En novembre 2013, les professionnels signaient, à nouveau, au Conseil supérieur de l’audiovisuel avec six Ministres, une Charte pour promouvoir une alimentation et une activité physique favorables à la santé, prolongeant ainsi les engagements pris dans le cadre de la précédente, qui datait de 2009.

En 2014, la Recommandation ARPP « Comportements alimentaires » était complétée et le 3ème bilan, permettant de démontrer l’efficacité des engagements déontologiques, vient d’être publié.

Conformément à l’engagement repris dans cette nouvelle Charte, pour la publicité des produits alimentaires diffusée à la télévision, ce troisième bilan confirme la parfaite prise en compte des dispositions déontologiques par les professionnels : aucun manquement n’ayant été relevé pour ce média.
L’engagement, pourtant, dépasse les demandes formulées dans la Charte : comme au cours des deux précédents bilans déontologiques, les messages publicitaires diffusés en télévision, mais aussi en presse, affichage, radio et sur internet ont été analysés. Outre le secteur de la publicité des produits alimentaires, l’ARPP a examiné la publicité du secteur TV vidéo, du matériel hifi, du multimédia ainsi que celui de la restauration.
L’ARPP réalisant plus de quatre bilans par an, le périmètre de chaque bilan couvre désormais moins d’une année.

8 mois de publicités diffusées ont été examinés. Parmi les 186 700 publicités sélectionnées, 5 600 présentaient des comportements alimentaires.
13 manquements ont été relevés, la majeure partie étant diffusée sur internet.

-
 9 concernent des scènes de consommation excessive (taille de la portion démesurée, consommation qui se répète à l’excès, incitation à consommer le plus possible pour augmenter ses chances de gain)
-
 4 visent des scènes où les individus consomment des produits alimentaires en regardant la télévision.

Christine Kelly, Conseillère, Membre du Collège du CSA, interviewée par l’ARPP dans le 3ème bilan « Publicité & Comportements alimentaires » 2012-2013, juge que « la proportion de manquements relevés, par rapport au nombre de publicités visionnées, est un excellent résultat. » La Présidente des Groupes de travail du CSA concernés par ces sujets rappellent que « ne plus représenter quelqu’un qui mange ou boit devant un écran télé ou un ordinateur dans une publicité depuis 2010, […] sont des mesures conséquentes, possédant un véritable impact sur le téléspectateur ».

Ce nouveau bilan est le premier de l’ARPP bénéficiant de la certification VeriSelect de Bureau Veritas.


Téléchargez le bilan 2012-2013 "Publicité et comportements alimentaires" :

PDF - 2.4 Mo
Consultez la version Flipbook



Contact presse : ARPP - Stéphane Martin, Directeur Général, +33 (0)1 40 15 15 26 / contact@arpp.org


Paris, le 9 juillet 2014

-
Communiqués de presse

-
Publication du 8ème Rapport d’études ADEME / ARPP « Publicité et environnement »

-
04.10.2016 - Modules de formation ARPP-EASA - Pour une publicité digitale éthique

-
01.10.2016 - L’ARPP partenaire de la 36ème édition de la Nuit des Publivores

-
20.09.2016 – L’ARPP a accueilli une délégation de l’Administration de l’Industrie et du Commerce de Shanghai (SAIC)

-
19.09.2016 – L’ARPP a accueilli la délégation Cameroon Digital Television Project avec l’ACPR

-
15.09.2016 - Stéphane Martin remet le "Best Practice Award" à Robert Madelin

-
08.09.2016 - Formation Allégations des produits cosmétiques COSMEBIO

-
08.09.2016 - Dominique Wolton : Communiquer c’est vivre

-
23.08.2016 - L’ARPP rend hommage à Michel Cacouault

-
27.06.2016 - Publication de la 13ème édition de "Le Droit de la communication"