Partager

21.05.2014 - Assemblée générale de l’ARPP

Le mercredi 21 mai 2014, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité a tenu son Assemblée Générale, au cours de laquelle elle a rendu public son rapport d’activité 2013.

BMP - 249.6 ko

Un soutien solide de la profession, une gestion optimisée

Malgré les difficultés répétées du marché publicitaire, l’ARPP a su bien résister en 2013, clôturant ses comptes en enregistrant pour la quatrième année consécutive un solde positif, preuve de la solidité du soutien de la profession et d’une gestion optimisée.
Pour autant, la rénovation intégrale des systèmes d’information de l’ARPP (ARPP.PRO et ARPP.TV) a pu être menée à bien sans augmentation des barèmes de cotisations.


Des services de l’ARPP bénéficiant d’un taux de satisfaction élevé

L’enquête de satisfaction annuelle réalisée depuis trois ans en fin d’année et qui sert à la mise en œuvre et au suivi des actions d’amélioration menées dans le cadre de la certification ISO 9001:2008 de l’ARPP, montre que le changement a été conduit sans déstabiliser les adhérents et demandeurs. L’ensemble des services bénéficie d’un taux de satisfaction élevé, validant la stratégie d’écoute des clients de l’ARPP.


2013, année à records

Les 14 574 conseils tous médias délivrés avant diffusion en 2013, à tous les stades de l’élaboration d’une publicité, constituent un record sur les cinq dernières années.
L’ARPP souhaite toutefois encourager les annonceurs et leurs agences, lors des demandes de conseils à systématiquement y associer leurs communications publicitaires digitales. Le nombre de bannières, de web vidéos, de sites de marques, d’applications publicitaires, de communications au sein des médias sociaux, etc. examinés par l’ARPP ne sont pas à la hauteur de l’investissement dans ces supports, toute taille d’écrans confondue, alors que les manquements, bien que relativement en baisse, y sont souvent surreprésentés.

En 2013, l’ARPP a réalisé six bilans d’application des règles déontologiques, ce qui constitue également un record et met en exergue l’effectivité de la régulation professionnelle à travers le contrôle et le suivi de ses résultats.
Les très faibles taux de manquements constatés aident à démontrer tout autant la grande responsabilité des professionnels que l’inflation normative n’est pas nécessaire (335 mentions recensées mi-2013 par l’ARPP et l’UDA imposées dans les publicités), qui plus est à rebours des appels à la « simplification ».
Pour conforter la démarche de l’ARPP sur ces bilans déontologiques, la certification du référentiel a été validée, en 2014, par Bureau Veritas Certification, l’organisme certificateur de la démarche ISO 9001:2008 obtenue en 2012. C’est une nouvelle garantie donnée aux adhérents de l’ARPP, aux Pouvoirs publics et à toute partie prenante, de l’application optimale d’une méthodologie stricte et transparente.


La régulation professionnelle concertée de la publicité en perpétuelle évolution

Comme depuis bientôt 80 ans en France, chaque génération doit trouver sa place dans la régulation professionnelle concertée de la publicité, et la faire évoluer de l’intérieur. Il est important d’accueillir les nouveaux acteurs et de leur faire partager l’idée que l’autodiscipline publicitaire reste une idée moderne, qui appartient à tous ceux qui souhaitent communiquer, innover et entreprendre dans un cadre responsable et partagé, ouvert sur les attentes de la société civile et des consommateurs, a fortiori internationalisées.


L’ARPP EN CHIFFRES

615 adhérents cotisants représentant plus de 700 entreprises.
3,4 M € de budget de fonctionnement en 2013.
36 345 interventions au total, soit près de 140 par jour travaillé en moyenne.
14 574 conseils tous médias : le record depuis cinq ans.
21 084 Avis TV et SMAd (systématiques) avant diffusion, soit plus de 1 750 par mois.
75,3 % des projets vus en conseils tous médias (soit 10 964) engagés à être modifiés avant diffusion.
237 interventions après diffusion.
450 plaintes de consommateurs reçues par le JDP.
97,6 % de conformité des publicités à la règle déontologique pour le 1er Bilan sectoriel « Publicité et Produits cosmétiques ».
21 manquements sur 12 000 publicités analysées : meilleurs résultats depuis six ans pour le bilan « Publicité et environnement ».
1,1 % de manquements concernant l’usage de la langue française dans la publicité.
99,8 % de publicités conformes à la Recommandation « Jeux d’argent ». 0,04 % de manquements à la Recommandation « Image de la personne humaine ».
13 manquements relevés concernant les comportements alimentaires dans la publicité.


Au sommaire du Rapport d’activité 2013

-
 Le message du président
-
 Le message du directeur général
-
 L’ARPP en bref
-
 Un peu d’histoire
-
 Tour d’horizon
-
 Partage
-
 Nos adhérents
-
 Qualité
-
 Nos ressources
-
 Activités opérationnelles
-
 Bilans
-
 Gouvernance
-
 Les équipes
-
 RSE
-
 International
-
 Pistes pour 2014


Consultez le rapport d’activité 2013

PNG - 75.1 ko
Rapport d’activité 2013


Paris, le 21 mai 2014

-
Communiqués de presse

-
Publication du 8ème Rapport d’études ADEME / ARPP « Publicité et environnement »

-
04.10.2016 - Modules de formation ARPP-EASA - Pour une publicité digitale éthique

-
01.10.2016 - L’ARPP partenaire de la 36ème édition de la Nuit des Publivores

-
20.09.2016 – L’ARPP a accueilli une délégation de l’Administration de l’Industrie et du Commerce de Shanghai (SAIC)

-
19.09.2016 – L’ARPP a accueilli la délégation Cameroon Digital Television Project avec l’ACPR

-
15.09.2016 - Stéphane Martin remet le "Best Practice Award" à Robert Madelin

-
08.09.2016 - Formation Allégations des produits cosmétiques COSMEBIO

-
08.09.2016 - Dominique Wolton : Communiquer c’est vivre

-
23.08.2016 - L’ARPP rend hommage à Michel Cacouault

-
27.06.2016 - Publication de la 13ème édition de "Le Droit de la communication"