Véhicules en pleine nature : uniquement sur voies autorisées

La publicité est actuellement sérieusement mise en cause au motif d’une attitude supposée irresponsable au regard du développement durable. Cette critique est très largement excessive et méconnaît les efforts consentis par les professionnels sur ces questions. Comme l’ont prouvé le Forum Pub et Cité, réuni le 14 juin dernier par le BVP, et l’étude menée avec l’ADEME sur ce sujet, la production publicitaire s’est en 2006 globalement montrée respectueuse de l’environnement et de la Recommandation développement durable que, seule au monde, elle s’est imposée dans ce domaine depuis fin 2003.

Parmi les dispositions de cette Recommandation, il en est une, de première importance, qui dispose que « La publicité doit bannir toute évocation ou représentation de comportement contraire à la protection de l’environnement et à la préservation des ressources naturelles… ».

La représentation de véhicules à moteur en pleine nature est tout particulièrement concernée par cette règle ;

Jusqu’à maintenant, tout à la fois pour permettre l’utilisation de l’imaginaire naturel légitime pour ces produits et pour ne pas empêcher la diffusion de campagnes de communication internationales, les représentations de véhicules à moteur en pleine nature étaient tolérées, sous certaines conditions de forme (ex. mentions « tourné à l’étranger » ou « propriété privée », etc.).

A l’issue de la réflexion et des données que lui ont apporté le Forum du 14 juin, le Conseil d’Administration du BVP – composé de représentants des trois familles de professionnels de la publicité, annonceurs, agences, médias – lui a demandé de ne plus accepter ce type de représentations.

Il ne s’agit pas de refuser l’association publicitaire de certains véhicules à moteur à un imaginaire de nature (renvoyant à l’aventure et à la liberté). Mais ces associations devront à l’avenir ne plus contrevenir au respect des environnements naturels. Très précisément, les représentations de véhicules à moteur, sous quelque forme que ce soit, devront clairement les positionner sur des voies ouvertes à la circulation. Et aucune mention spécifique ne pourra exonérer les professionnels du respect de cette règle.

Dès à présent, les juristes-conseil de BVP intègreront ce nouveau point de doctrine aux conseils qu’ils délivreront à ses adhérents. En tout état de cause, la date limite de mise en conformité des campagnes, quel que soit le support de diffusion, est fixée au 1er novembre 2007.



Publié le : 3 juillet 2007.

-
Régulation professionnelle

-
Statistiques 2009 : malgré la crise, les professionnels maintiennent leur effort d’autodiscipline

-
Blogs sponsorisés : L’AACC recommande l’identification

-
Nouveau Code Comportements alimentaires : une alimentation équilibrée pour tous

-
Nouvelle Recommandation Produits cosmétiques

-
Publicité et langue française : publication du bilan de l’ARPP

-
Spots tv : du changement en 2010

-
Jeux d’argent : une nouvelle Recommandation pour accompagner l’ouverture du marché des jeux en ligne

-
Charte pour une publicité éco-responsable : premier bilan

-
Attention : la règle change pour le Développement Durable

-
Communication éco-responsable : publication du Bilan 2009 Publicité et environnement