UK : le Jury anglais condamne une publicité de Betfair

Le Jury britannique, équivalent du JDP français, vient de dénoncer une publicité par mail pour l’opérateur de jeux en ligne Betfair, au motif que le personnage présenté était trop jeune et que cela pouvait inciter un public mineur à fréquenter le site. La décision est consultable sur le site de l’Advertising Standards Authority.

A l’heure où le nouveau Code Jeux d’argent de l’ARPP entre en vigueur (depuis le 1er octobre), il est intéressant de s’interroger de ce qu’aurait été son analyse face à cette publicité. Difficile d’en juger sans disposer du message. Mais quelques éléments d’analyse peuvent déjà être mobilisés.

Première observation, la règle anglaise est plus restrictive que celle des Français : la première exclut la représentation de joueurs de moins de 25 ans, tandis que la seconde se cale sur l’interdiction légale de jeu fixée à 18 ans. En ce sens, le jeune modèle – une championne âgée de 20 ans – aurait formellement été acceptable pour une publicité française.

Néanmoins, d’autres éléments entrent en ligne de compte, ceux susceptibles d’influer sur la perception que le public se fait de l’âge du personnage. Ainsi, le fait que la championne signe "Annette_15" (son pseudo sur Internet) et qu’elle paraisse bien plus jeune que son âge réel, peut faire penser au public qu’elle a plutôt 15 ans que 20 ans. Qui plus est, l’accroche de la campagne "l’expérience se compte en parties, pas en années" peut s’interpréter comme une incitation à l’affranchir des règles relatives à l’âge. Surtout assortie du commentaire "rejoignez la nouvelle génération".

Au total, sous réserve d’un examen plus complet du message, il est fort probable que l’ARPP aurait déconseillé cette publicité sur ces bases si elle lui avait été soumise avant sa diffusion.

Pour éviter ce type de dérapage, sur un sujet extrêmement sensible pour les associations familiales et les pouvoirs publics, les opérateurs en ligne habilités demain à opérer sur le territoire français auront tout intérêt à consulter au préalable les règles édictées par la nouvelle Recommandation Jeux d’argent, ainsi que les services de l’ARPP. C’est ce que souhaite la future autorité de régulation du jeu en ligne (ARJEL), pleinement disposée à se reposer sur la régulation professionnelle pour le contenu des publicités … pour autant que les professionnels se montrent à la hauteur de la confiance qui leur est ainsi accordée.



Publié le : 5 octobre 2009.

-
Europe

-
Développement durable : mise en place d’un groupe de travail européen

-
Espagne : nouveau code sur la publicité et l’environnement

-
EASA : élection d’un nouveau Président

-
Allemagne : innovations au sein de la Deutscher Werberat

-
Environnement : groupe de travail au niveau européen

-
UK : haro sur les allégations quantitatives trompeuses

-
Nouveaux médias électroniques : vers une régulation professionnelle renforcée

-
Nouveau site Internet pour l’EASA

-
Développement durable : Shell épinglé par le Jury britannique

-
Le grand prix européen de l’éthique publicitaire décerné à la Belgique