Statistiques : l’activité du BVP en progression en 2005

L’année 2005 marque une poursuite de l’augmentation de l’activité globale du BVP par rapport à l’année passée.

-
 Du côté des avis tv (obligatoires avant diffusion), le nombre de messages analysés, du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2005, est de près de 15000, exactement 14975, soit une moyenne d’environ 1250 avis rendus par mois. L’activité avis connaît ainsi une progression de quasiment 5% par rapport à 2004, au cours de laquelle 14290 spots avaient été examinés.

11 films ont été refusés dans leur intégralité, cette année. La part des messages pour lesquels le BVP demande aux agences et aux annonceurs d’apporter des modifications s’est établie, quant à elle - comme toujours - autour de 8%. Ainsi, du 1er janvier au 31 décembre 2005, sur le nombre total d’avis rendus, le BVP a délivré 1229 avis comportant des demandes de modification des messages.

C’est peu mais, néanmoins, encore trop si l’on considère les retards et les surcoûts que ces modifications occasionnent : c’est pourquoi nous encourageons au maximum les professionnels adhérents du BVP, ayant recours à la tv, de consulter au préalable nos juristes conseil, avant la finalisation de leurs spots.

Malgré la diversité des demandes de modification des messages, plusieurs thèmes sont récurrents :

-
 l’emploi de la langue française (298 films) incluant, notamment, les interventions concernant l’emploi de termes étrangers (194) ou l’usage de termes grossiers ou comportant des fautes d’orthographe (104)
-
 la lisibilité des surimpressions (216).
-
 le secteur de la téléphonie (136)
-
 la présence de boissons alcooliques (89)
-
 le respect de l’image de la personne humaine (58)
-
 la protection des mineurs (55)
-
 le tabac (47), les références illicites à des secteurs réglementés sur le support télévisé [cinéma (32) et édition littéraire (24)]
-
 les règles relatives à la sécurité routière ou à la déontologie automobile (29),
-
 la réglementation des prix et promotions (23)
-
 en matière de conseils délivrés aux adhérents du BVP, quel que soit le support de diffusion envisagé pour leurs messages, nous enregistrons une quasi-stagnation de l’activité (- 0,6%). Seuls les conseils TV sont en progression, passant de 8079 à 8820 (+ 9%)

Le BVP a examiné 13199 demandes de conseils préalables, soit une moyenne de 1100 conseils délivrés par mois aux agences et annonceurs adhérents, désireux de prendre le moins de risques possibles avant la réalisation de leur campagne finalisée.

Sur les 13199 projets adressés, plus de 47% ont fait l’objet d’une demande de modification ou de réserve et environ 8% ont été globalement déconseillés.

Les motifs de demande de modification ou de réserve relèvent de problèmes liés

-
 à la santé (2237),
-
 au non respect des codes de déontologie automobile (1022)
-
 au non respect des codes de déontologie alcool (667)
-
 à la réglementation des prix et promotions (914)
-
 à l’emploi de la langue française (607)
-
 à la publicité mensongère (427)
-
 aux dispositions relatives au crédit (572)

Mise en ligne en Février 2006.

Publié le : 26 février 2006.

-
Régulation professionnelle

-
Statistiques 2009 : malgré la crise, les professionnels maintiennent leur effort d’autodiscipline

-
Blogs sponsorisés : L’AACC recommande l’identification

-
Nouveau Code Comportements alimentaires : une alimentation équilibrée pour tous

-
Nouvelle Recommandation Produits cosmétiques

-
Publicité et langue française : publication du bilan de l’ARPP

-
Spots tv : du changement en 2010

-
Jeux d’argent : une nouvelle Recommandation pour accompagner l’ouverture du marché des jeux en ligne

-
Charte pour une publicité éco-responsable : premier bilan

-
Attention : la règle change pour le Développement Durable

-
Communication éco-responsable : publication du Bilan 2009 Publicité et environnement