Rent a car : le BVP intervient

Une publicité pour le loueur de voiture Rent a car, constituant une atteinte manifeste aux règles professionnelles, a fait l’objet d’une intervention du BVP.

Ce visuel représente un buste de femme (sans le visage), vêtu d’une combinaison de cuir sur laquelle sont apposés des logos Rent a Car, en train d’ouvrir sa fermeture, dévoilant ainsi un décolleté déjà bien exposé. L’accroche annonce quant à elle « la combinaison qualité/prix à découvrir… ».

Cette publicité contrevient à la Recommandation Image de la personne humaine, adoptée par l’ensemble de la profession publicitaire. Ce texte dispose notamment que « la publicité ne doit pas réduire la personne humaine, et en particulier la femme, à la fonction d’objet ». Une doctrine d’application constante veut, toujours dans la même logique, que le corps humain ne soit pas utilisé en publicité comme faire-valoir de produits-services ne le justifiant pas.

Conformément aux procédures en vigueur, le BVP est donc intervenu, en juillet, aussi bien auprès de l’annonceur que de l’afficheur concerné, pour leur demander de faire cesser cette diffusion et de ne plus utiliser ce visuel à l’avenir.

Publié le : 22 septembre 2006.

-
Dérapage

-
Surcouf : les féministes à l’abordage

-
Ecorce des arbres : graveurs s’abstenir !

-
Image du corps : visuel maladroit

-
Ryanair : retour sur le droit à l’image

-
Nolita : non à l’instrumentalisation de l’anorexie

-
Poweo : attention, les enfants regardent

-
Bébés : à coucher sur le dos, même en publicité

-
Dolce Gabbana : derniers adeptes du porno-chic ?

-
Vrais démarchages, faux supports, faux BVP… vraies factures

-
Cristaline : la pub et l’eau du bain