Renault : voir sous les jupes des filles

Une fois de plus, la diffusion de la campagne télévisée Renault pour la Mégane Coupé Cabriolet nous vaut des réactions de certains consommateurs.

Diffusée depuis plusieurs saisons, ce spot met en scène un petit garçon qui, du haut de son bus de ramassage scolaire, est tout émoustillé à la vue des jambes d’une conductrice du Coupé Cabriolet.

Ce film a été validé par le BVP. En l’occurrence, rien de malsain ni d’indécent, dans sa mise en scène, on est dans un humour bon enfant, mille fois utilisé dans la publicité, comme dans le cinéma ou dans la littérature. Il nous paraîtrait dangereux de tomber dans des lectures excessivement normatives et puritaines de ce type de saynète.

Néanmoins, nous prenons acte de ces réactions : elles témoignent d’une sensibilité « à fleur de peau » aujourd’hui sur le thème de la pédophilie et, par extension, à tout ce qui peut évoquer un rapport de séduction entre un adulte et un enfant.

A titre d’illustration : une récente publicité Marionnaud pour la fête des Mères, en affichage, dont le slogan était « Maman sexy » a suscité elle aussi quelques réactions, sans que le visuel lui même (un gros plan de visage souriant) ne puisse pourtant prêter à confusion. C’est dire si les décodeurs fonctionnent à plein sur ce sujet. Prudence donc…

Mise en ligne le 10 Juillet 2006 .

Publié le : 30 juillet 2006.

-
Débat

-
Communication d’organismes publics : le BVP a-t-il son mot à dire ?

-
Homosexualité en publicité : le dilemme et les bornes

-
Tauromachie et publicité : le BVP dans l’arène

-
Mac Donald’s : la clim’ en question

-
Mitsubishi : comment ne pas aller trop loin

-
Publicité et développement durable : débat en vue

-
Dessous et politique : fallait - il s’abstenir ?

-
Tendance : la " Trash attitude" séduit la publicité ?

-
Récupération du politique en publicité : toujours plus

-
Marithé et François Girbaud : guerre et pub