Partager

11.05.2011 - Publication du bilan 2010 « Publicité et Comportements Alimentaires » : Un engagement des professionnels parfaitement respecté


Conformément à l’engagement pris en février 2009 à la signature, avec les Ministères de la Santé et de la Culture et de la Communication - rejoints ce jour par le Ministère de l’Agriculture -, de la Charte pour promouvoir une alimentation et une activité physique favorables à la santé dans les programmes et la publicité diffusés à la télévision, placée sous la supervision du CSA, l’ARPP vient de réaliser le premier bilan d’application concernant l’ensemble des publicités des produits alimentaires diffusées à la télévision.

  • Ce Rapport d’études confirme la parfaite prise en compte des engagements par les professionnels en la matière : aucun manquement ayant été relevé sur ce média.

BMP - 195.1 ko
Christine Kelly, CSA – Jean-Marc Bournigal, Agriculture


Mais l’engagement des professionnels au sein de l’ARPP dépasse les demandes formulées dans la Charte :
l’ensemble des messages publicitaires diffusés en télévision, presse, affichage, radio et sur internet ont été analysés. Outre le secteur de la publicité des produits alimentaires et boissons (hors alcools), l’ARPP a observé la publicité du secteur TV vidéo, du matériel hifi, du multimédia ainsi que celui de la restauration.

Ainsi, sur 262 259 publicités diffusées en 2010 (source : AdScope Kantar Media), 13 777 concernant ces secteurs, ont été retenues.

  • Aucun message non conforme en affichage et en radio.
  • Seules 2 publicités presse et 5 vidéos diffusées sur internet, mettant en scène des adultes ou adolescents en situation de grignotage devant un écran, ont constitué un manquement à un alinéa de la recommandation de l’ARPP Comportements alimentaires .

13 777 publicités examinées, 7 manquements (0,05%)…
La détermination des professionnels, conjuguée à l’assistance quotidienne des services de l’ARPP avant la diffusion des messages publicitaires, a permis d’atteindre les objectifs qu’ils se sont imposés.

Une décennie de travail collectif, un premier bilan…
En 2000, les associations et les professionnels se sont rejoints sur un même diagnostic rejetant toute mesure restrictive ou d’interdiction, et ont partagé des conclusions communes au sein d’un rapport "Publicité et enfant" du Conseil National de la Consommation. Dès 2003, précédant ainsi les initiatives des pouvoirs publics, comme généralement dans le cadre de l’autodiscipline publicitaire depuis sa création en France en 1935, les professionnels décidaient d’engager une réflexion déontologique sur les comportements alimentaires représentés dans la publicité.

L’objectif était de prendre clairement position contre toute communication qui, délibérément ou non, contribuerait à encourager chez les enfants des comportements qui seraient contraires aux principes alimentaires couramment admis en matière d’hygiène de vie.

Ces dispositions, insérées dans la recommandation Enfant de l’ARPP, avaient vocation à s’appliquer à toute communication, quel que soit le média utilisé et le secteur d’activité concerné, pour autant qu’un comportement alimentaire mettant en scène des enfants soit représenté.

Le 18 février 2009, les professionnels de la publicité signaient, avec les Ministères de la Santé et de la Communication, la Charte concernée au sein de laquelle les annonceurs prenaient alors l’engagement de renforcer leur démarche "qualité" sur le contenu des messages avec l’actualisation des règles de l’ARPP sur la publicité alimentaire enfants. L’objectif était notamment de les adapter aux évolutions récentes des objectifs de santé publique fixés par les pouvoirs publics.

Entrée en vigueur en janvier 2010, la nouvelle recommandation de l’ARPP intitulée Comportements Alimentaires, constitua la concrétisation de ces engagements. Son champ d’application en a été élargi : elle vise désormais également les comportements alimentaires des adultes dont la valeur d’exemplarité est incontestable.

Conformément à l’engagement pris à la signature de cette charte, l’ARPP vient de réaliser le premier bilan d’application concernant l’ensemble des publicités des produits alimentaires qu’elle publie le jour où le Ministre de l’Agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire rejoint la Charte en la cosignant sous l’égide du CSA chargé de sa bonne exécution.

A propos de l’ARPP
Créée en 1935 sous l’appellation d’Office de Contrôle d’Annonces (OCA), puis de 1953 à 2008 en s’élargissant aux autres médias existants et en devenir, en prenant la dénomination de Bureau de Vérification de la Publicité (BVP), l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) est l’organisation française d’autodiscipline publicitaire. Présidée par une "Haute personnalité indépendante", Monsieur Dominique Baudis depuis octobre 2010, l’ARPP réunit les trois acteurs de la publicité et de la communication en général : les annonceurs, les agences, les médias et supports publicitaires.
Entièrement financée par ses adhérents (environ 650 entreprises cotisantes), qui édictent leurs règles déontologiques, l’ARPP œuvre chaque jour pour préserver la liberté de création publicitaire dans les limites convenues et la protection des consommateurs.
Pour ce faire, l’ARPP a structuré autour de son Conseil d’administration représentant les trois professions, trois instances associées en amont et en aval de la déontologie publicitaire :

  • le Conseil de l’Ethique Publicitaire (CEP), présidé par Dominique Wolton, anticipe et pense les questions éthiques en publicité ;
  • le Conseil Paritaire de la Publicité (CPP), obligatoirement présidé par un représentant du Collège des associations de consommateurs ou environnementales (Michel Bonnet, Familles de France, depuis septembre 2008), est le lieu d’expression et de concertation des associations sur le contenu des règles de la publicité ;
  • le Jury de Déontologie Publicitaire (JDP), présidé par Marie-Dominique Hagelsteen (Conseil d’Etat), juge de toute plainte sur le non respect par une publicité diffusée des règles déontologiques.

21 salariés, dont une dizaine de juristes conseil qui délivrent chaque jour plus de 140 conseils tous médias et avis TV avant diffusion, contribuent à faire vivre concrètement la déontologie publicitaire auprès des membres de l’ARPP.

Téléchargez le communiqué de presse :

PDF - 629.5 ko
Communiqué de presse







Consultez le "Rapport d’études Publicité et comportements alimentaires 2010"


Contacts presse :

ARPP - Stéphane Martin, Directeur Général, +33 (0)1 40 15 15 26 / contact@arpp.org

-
Communiqués de presse

-
Publication du 8ème Rapport d’études ADEME / ARPP « Publicité et environnement »

-
04.10.2016 - Modules de formation ARPP-EASA - Pour une publicité digitale éthique

-
01.10.2016 - L’ARPP partenaire de la 36ème édition de la Nuit des Publivores

-
15.09.2016 - Stéphane Martin remet le "Best Practice Award" à Robert Madelin

-
08.09.2016 - Formation Allégations des produits cosmétiques COSMEBIO

-
08.09.2016 - Dominique Wolton : Communiquer c’est vivre

-
23.08.2016 - L’ARPP rend hommage à Michel Cacouault

-
27.06.2016 - Publication de la 13ème édition de "Le Droit de la communication"

-
23.06.2016 - Règlement européen sur la protection des données personnelles : ce qu’il faut savoir

-
22.06.2016 - L’ARPP intervient au colloque AFDAS-AUDIENS sur la révolution numérique