Partager

Nouvelle Recommandation Mentions et Renvois - janvier 2006

Le Conseil d’Administration du BVP vient de valider une nouvelle Recommandation portant sur le thème des « Mentions et Renvois »

Ce texte répond à une demande pressante des consommateurs, entendus dans le cadre de la Commission de Concertation, et du courrier de plaintes adressées au BVP. Il est à noter, à ce sujet, qu’avec cette Recommandation, le BVP a inauguré sa nouvelle procédure consistant à consulter les associations agréées de consommateurs avant de commencer son travail de rédaction. Elaborée par les professionnels compétents réunis ensuite par le BVP, cette nouvelle Recommandation permet, par ailleurs, d’adapter les règles déontologiques des professions publicitaires aux évolutions non seulement du marketing (une complexité croissante des offres tarifaires, sur fond d’innovation produit-service accélérée), mais également des technologies (nouvelles possibilités en matière d’insertion de mentions dans un message publicitaire, sur Internet notamment), qui ont considérablement transformé les mentions publicitaires ces dernières années.

Le nouveau texte, bien plus fourni que celui en vigueur jusqu’alors, comporte deux volets principaux :

  • Un volet général, portant sur les règles de lisibilité et d’intelligibilité des mentions : Taille, police et espacement des caractères, qualité du contraste, vitesse de défilement, durée d’exposition y sont évoqués et déclinés par support, dans un objectif de bonne lisibilité. Il est à noter que l’impératif de lisibilité s’applique également aux signes (astérisque, chiffre, lettre) utilisés pour les renvois. De même, pour l’intelligibilité des messages, sont traitées les questions de la simplicité, de la clarté du langage et de la structure des phrases employées dans les mentions, ainsi que la problématique de la superposition d’un nombre trop important de mentions dans un même message.
  • Un volet spécifique, traitant la question des mentions liées aux prix. Cette partie aborde le thème de la transparence, sous l’angle d’une adéquation non équivoque entre le prix présenté et le produit/service auquel il correspond.

La Recommandation s’achève sur une sous-partie dédiée aux mentions rectificatives liées aux prix, i.e celles qui restreignent la portée d’une accroche. Des précisions concrètes sont apportées pour optimiser la compréhension par le consommateur de la réalité de l’offre. Telle quelle, cette Recommandation, adoptée par les professionnels, implique un véritable effort de clarification pour les messages publicitaires. Le BVP engage maintenant un travail de pédagogie auprès de l’ensemble de la profession pour que ces dispositions entrent rapidement dans les mœurs. La date de mise en application effective de ce texte est fixée au 1er mars 2006.

-
Communiqués de presse

-
Publication du 8ème Rapport d’études ADEME / ARPP « Publicité et environnement »

-
04.10.2016 - Modules de formation ARPP-EASA - Pour une publicité digitale éthique

-
01.10.2016 - L’ARPP partenaire de la 36ème édition de la Nuit des Publivores

-
20.09.2016 – L’ARPP a accueilli une délégation de l’Administration de l’Industrie et du Commerce de Shanghai (SAIC)

-
19.09.2016 – L’ARPP a accueilli la délégation Cameroon Digital Television Project avec l’ACPR

-
15.09.2016 - Stéphane Martin remet le "Best Practice Award" à Robert Madelin

-
08.09.2016 - Formation Allégations des produits cosmétiques COSMEBIO

-
08.09.2016 - Dominique Wolton : Communiquer c’est vivre

-
23.08.2016 - L’ARPP rend hommage à Michel Cacouault

-
27.06.2016 - Publication de la 13ème édition de "Le Droit de la communication"