Lutte anti-Spam : un numéro court à disposition du public

A l’initiative du ministère de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi, un numéro court (le 33700) a été mis en service le 15 novembre dernier en vue de lutter contre le spamming par SMS.

Ce service fonctionne comme le service Signal Spam pour les pourriels (mails) : dès la réception du SMS, le destinataire doit le transférer au 33700. La plate-forme renvoie alors un SMS de confirmation pour dire que le signalement est pris en compte, et éventuellement pour demander des informations complémentaires. Les opérateurs sont ensuite prévenus afin que soient mises en oeuvre les mesures nécessaires pour interrompre l’expédition de ces messages indésirables. Si les infractions sont plus graves, les autorités compétentes peuvent être saisies.

Le coût total du service est de deux SMS, non surtaxés.

Concernant la publicité sur téléphone mobile à proprement parler, rappelons que l’ARPP et la MMA (Mobile Marketing Association) travaillent ensemble afin que la déontologie professionnelle s’applique également à ce nouveau support.



Publié le : 1er décembre 2008.

-
Institutionnel

-
CSA : une définition de la publicité générique

-
CSA : recommandation en vue des élections

-
Régionales 2010 : vigilance publicitaire

-
Réglementation : un été prolixe sur le front publicitaire

-
Publicité-Economie-Société : lancement d’un club parlementaire

-
Grenelle 1 : la loi de programmation pose le principe de la régulation professionnelle participative

-
Grenelle 2 : projet de loi examiné en septembre

-
Vampires, Monstres et Cie... circulez !

-
Elections européennes : rappel

-
Diversité : projet de création d’une commission pour la promotion de la diversité dans les médias