La gifle : parents sous surveillance

Les multiples réactions suscitées par le spot radio d’un constructeur automobile témoignent de la sensibilité du public en matière de représentation des relations parents-enfants.

Dans ce spot, une maman, excédée par son petit garçon manifestement enclin à l’affabulation, le met en demeure de cesser ses mensonges : c’est alors que celui-ci lui annonce le prix du dernier modèle du constructeur automobile (on comprend qu’il le voit sur une affiche dans la rue), ce qui lui vaut une retentissante gifle de sa mère, accompagnée d’un « tu ne l’as pas volée celle là ! ». En clair, la gifle signifie au public que ce prix semble tellement incroyable que la jeune femme le prend pour un ultime mensonge de son fiston.

Le BVP a reçu plusieurs courriers de consommateurs choqués par cette gifle – perçue comme une « violence sur enfant » - qu’il a immédiatement transmis à l’annonceur, à son agence ainsi qu’au support de diffusion.

L’annonceur a tenu à rassurer le public, adressant à chacun des « plaignants » un courrier leur exprimant ses regrets dans les termes suivants : « Bien évidemment, l’objectif de notre marque n’est pas de promouvoir une quelconque forme de violence. Et si pour ce qui est de la publicité, nous avons toujours recherché un certain humour, il est bien regrettable que le second degré n’ait pas été suffisamment marqué. Ce message radio s’inscrivait dans une campagne complète (TV, presse, radio) et je tiens à vous informer que nous n’utiliserons plus ce message dorénavant. » Au delà du cas d’espèce, les réactions suscitées par ce spot ne sont pas sans rappeler celles – récurrentes - occasionnées par le spot Universal Mobile où une mère en colère « explose » son ado. Spot validé par le BVP après une série de modifications apportées pour en atténuer la violence. A une époque où la maltraitance sur enfant est de plus en plus évoquée dans les médias, il y a manifestement une sensibilité particulière sur ces sujets, portant le public à sur-interpréter certains messages publicitaires.

Mise en ligne le 29 Novembre 2006 .

Publié le : 1er octobre 2006.

-
Consommateurs

-
Les consommateurs peuvent désormais transmettre leurs plaintes au JDP.

-
Relation parents-enfants : attention corde sensible !

-
Quatrième âge : plus de respect pour les anciens

-
Publicité et développement durable : le public est demandeur

-
Les Français et la publicité : je t’aime moi non plus