• Accueil
  • >
  • L’éditorial de Jean-Pierre Teyssier, Président de l’ARPP
Partager

L’éditorial de Jean-Pierre Teyssier, Président de l’ARPP

Placée sous le signe d’un profond renouveau, cette rentrée 2008 s’annonce particulièrement stimulante.

Passages à l’acte

Après des mois de débats et de réflexions sur la modernisation de la régulation professionnelle de la publicité, voilà maintenant venu le temps de l’action. Les semaines à venir seront celles des premiers pas des deux nouvelles instances associées de l’ARPP :

Le premier à se lancer sera le Conseil Paritaire de la Publicité (CPP), qui constitue une réponse à la demande d’ouverture et de concertation renforcées. Il tient sa première réunion, constituante, le 16 septembre au Conseil économique et social.

Cette instance marque un vrai saut qualitatif dans l’intégration des représentants de la société civile au travail de régulation, grâce à plusieurs novations notables : un Président issu de la sphère associative, une ouverture aux associations environnementales et une publication des avis que ce Conseil sera amené à donner sur la nature et le contenu des nouvelles règles déontologiques à produire.

Nous souhaitons que le CPP devienne un véritable lieu de travail en commun avec les représentants de la sphère associative, permettant une compréhension mutuelle améliorée et une pertinence accrue des règles encadrant la publicité.

Dans la foulée du CPP, ce sera au Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) de se mettre en ordre de marche, dans les premiers jours d’octobre. Sa présidente, Marie-Dominique Hagelsteen, - Conseiller d’Etat, ancienne Présidente du Conseil de la concurrence -, a déjà été nommée avant l’été par le Conseil d’Administration de l’ARPP. Mais la formation ne sera au complet que lorsque le CPP aura proposé ses candidats, après le 16 septembre donc. Le Conseil d’Administration du 9 octobre devrait, nous l’espérons, pouvoir valider l’ensemble du Jury. Rien ne s’opposera plus, dès lors, à ce que le Jury commence à travailler.

Cette instance, qui sera saisie des plaintes portant sur la publicité diffusée, permettra d’associer le grand public à la régulation de la publicité, chacun pouvant contribuer au repérage d’éventuels manquements.

L’équipe de l’ARPP a travaillé activement tout cet été à préparer les conditions matérielles de bon fonctionnement de ces deux lancements : mise en place de sites Internet dédiés à chacune de ces instances, ébauche de règlements intérieurs, organisation de leur secrétariat, préparation d’une campagne de communication pour faire connaître le JDP aux consommateurs susceptibles de se plaindre, etc.

Nous attendons maintenant avec impatience que ce nouveau dispositif complété entre en fonctionnement et qu’avec lui, la régulation professionnelle gagne en pertinence et en efficacité. Comme l’a souhaité Christine Albanel, Ministre de la Culture et de la Communication, qui s’exprimait lors de la soirée de lancement de notre nouveau dispositif le 24 juin dernier : "longue vie à l’ARPP !".

Jean-Pierre Teyssier
Président de l’ARPP

mis en ligne septembre 2008

-
Point de vue

-
Un enjeu majeur : l’adaptation du monde digital à l’autorégulation

-
L’accent sur la publicité digitale

-
Faire rimer créativité, liberté, et responsabilité

-
Une démarche responsable, attendue par les consommateurs comme les Pouvoirs publics

-
Soyez fiers de la publicité !

-
Respect pour une régulation professionnelle responsable, équilibrée et efficace

-
18 mois de présidence

-
Portons haut les couleurs de l’autodiscipline publicitaire !

-
M. François d’Aubert, désigné Président de l’ARPP

-
Dominique Baudis, nommé Défenseur des droits, remet son mandat de Président de l’ARPP