Grenelle de l’environnement : le BVP s’engage

A la suite des discussions relatives à la publicité qui se sont déroulées pendant la première phase du Grenelle, le conseil d’administration du BVP a réuni le 4 octobre dernier toutes les professions de la publicité (annonceurs, agences et médias) pour adopter une position commune sur les moyens de responsabiliser la publicité face aux légitimes enjeux du développement durable. Cette position a été rendue publique pour marquer l’engagement de l’autorégulation publicitaire en faveur du développement durable.

Pour une Charte d’objectifs et d’engagement BVP - MEDAD

Jean-Louis BORLOO l’a rappelé devant l’Assemblée nationale le 3 octobre dernier : la publicité responsable est, au même titre que les éco-labels ou l’étiquette énergie, un élément clé pour « consommer intelligemment ». Le BVP entend apporter sa pierre à l’édifice, en mettant encore et davantage le modèle volontariste de l’autorégulation publicitaire au service du développement durable, dans un esprit de coopération et de dialogue.

Le BVP propose aujourd’hui en premier lieu au MEDAD (Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables) une Charte d’objectifs et d’engagements pour la publicité responsable. Cette Charte donnerait lieu à un bilan public. Une étude pourrait, en effet, être fournie chaque année, aux pouvoirs publics concernés, sur le respect, par les publicités diffusées, des règles déontologiques.

Cette étude permettrait de suivre et de sanctionner les manquements constatés. Un examen contradictoire et public serait mené avec les experts désignés par les pouvoirs publics, les professionnels et le BVP, qui permettrait d’évaluer la production publicitaire à l’aune des critères du développement durable.

La proposition du BVP consiste à reproduire, pour les campagnes publicitaires touchant aux thématiques de développement durable, l’expérience réussie que les professionnels ont engagé avec le Ministère en charge de la Parité depuis 2003. La charte signée sur la parité a, en effet, permis de mieux faire respecter, par la publicité, l’image de la personne humaine dans un domaine qui a été traditionnellement sujet à controverse.

Un Conseil des parties prenantes, pour coopérer avec les associations

Au-delà de cette proposition d’une charte BVP-MEDAD, le BVP entend renforcer la coopération avec les associations par la création d’une instance nouvelle, installée dans le dispositif du BVP. Depuis plusieurs mois, le BVP tend la main aux associations de défense de l’environnement , le WWF répondant, par exemple, le 29 mai dernier à une offre de rendez-vous du BVP que « la procédure de travail de l’Alliance pour la planète nous impose de présenter votre demande à l’ensemble des membres travaillant sur ce sujet ». Il est pourtant indispensable d’engager un tel dialogue.

La nouvelle instance que le BVP propose de créer constituerait un Conseil des parties prenantes à la publicité. Sa mission serait de participer concrètement au travail déontologique et au contrôle a posteriori de la publicité diffusée dans tous les médias.

Cette instance, composée de parties prenantes et de professionnels, jouerait un rôle d’information, d’expertise, de suivi et d’alerte, avec missions de fournir une expertise technique supplémentaire au BVP, en étant aussi une « cellule d’alerte » du BVP, pour le saisir en temps réel de manquements constatés (remontée des plaintes de leurs adhérents). Le Conseil des parties prenantes participerait, d’autre part, aux côtés du BVP, au bilan après diffusion de la publicité sous l’angle du développement durable. Enfin, il servirait de lieu d’échange d’informations sur l’actualité publicitaire, déontologique et environnementale.

Pour un renforcement de l’autorégulation avec les professionnels

Le renforcement de l’autorégulation publicitaire passera par

-
 le durcissement des règles déontologiques en matière de développement durable
-
 un engagement de renforcement des sanctions à la disposition du BVP en cas de non respect des règles professionnelles
-
 un engagement des annonceurs et des agences à consulter au stade de la création le BVP pour les campagnes nationales liées au développement durable



Publié le : 6 novembre 2007.

-
Régulation professionnelle

-
Statistiques 2009 : malgré la crise, les professionnels maintiennent leur effort d’autodiscipline

-
Blogs sponsorisés : L’AACC recommande l’identification

-
Nouveau Code Comportements alimentaires : une alimentation équilibrée pour tous

-
Nouvelle Recommandation Produits cosmétiques

-
Publicité et langue française : publication du bilan de l’ARPP

-
Spots tv : du changement en 2010

-
Jeux d’argent : une nouvelle Recommandation pour accompagner l’ouverture du marché des jeux en ligne

-
Charte pour une publicité éco-responsable : premier bilan

-
Attention : la règle change pour le Développement Durable

-
Communication éco-responsable : publication du Bilan 2009 Publicité et environnement