Environnement : "nuire moins" n’égale pas "faire du bien"

L’étude annuelle ADEME-ARPP sur la représentation de l’environnement en publicité est l’occasion d’enrichir la doctrine d’application de la Recommandation "Développement durable" : en effet, elle permet tout à la fois de détecter de nouvelles veines créatives problématiques et de progresser ensemble sur l’analyse de ce qui pose problème.

L’étude publiée en 2008 a, notamment, mis le doigt sur une tendance, récurrente, à mettre sur le même plan (par des parallélismes visuels et des symétries grammaticales) des éco-gestes ("installer des panneaux solaires", "reconstruire la banquise", "sauver des animaux ", etc.) et des caractéristiques produits permettant de diminuer leur nuisance écologique.

Ce type de présentations, évidemment intéressantes pour les publicitaires car elles revêtent un caractère paradoxal qui frappe les esprits ("vous aimez la nature/achetez une voiture"), sont de nature à induire en erreur les consommateurs. Au delà, en leur suggérant une innocuité environnementale exagérée (voire absolue) pour le produit, elles sont de nature à les déresponsabiliser dans leur consommation.

Nous recommandons donc aux professionnels de ne plus avoir recours à ce type de présentations.




Publié le : 4 septembre 2008.

-
Régulation professionnelle

-
Statistiques 2009 : malgré la crise, les professionnels maintiennent leur effort d’autodiscipline

-
Blogs sponsorisés : L’AACC recommande l’identification

-
Nouveau Code Comportements alimentaires : une alimentation équilibrée pour tous

-
Nouvelle Recommandation Produits cosmétiques

-
Publicité et langue française : publication du bilan de l’ARPP

-
Spots tv : du changement en 2010

-
Jeux d’argent : une nouvelle Recommandation pour accompagner l’ouverture du marché des jeux en ligne

-
Charte pour une publicité éco-responsable : premier bilan

-
Attention : la règle change pour le Développement Durable

-
Communication éco-responsable : publication du Bilan 2009 Publicité et environnement