• Accueil
  • >
  • Dominique Baudis, nommé Défenseur des droits, remet son mandat de Président de l’ARPP
Partager

Dominique Baudis, nommé Défenseur des droits, remet son mandat de Président de l’ARPP

Pressenti par le Président de la République, et après approbation par les commissions des lois de l’Assemblée Nationale et du Sénat le 15 juin 2011, Dominique Baudis, Président de l’ARPP, a été officiellement nommé Défenseur des droits par décret pris en conseil des ministres le 22 juin 2011 sur proposition du Premier ministre.

Afin d’assurer pleinement ses nouvelles attributions, Dominique Baudis a décidé de remettre son mandat au conseil d’administration de l’ARPP qu’il a rencontré mercredi 29 juin.

Autorité constitutionnelle indépendante, le Défenseur des droits veille au respect des droits et libertés par toute personne, publique ou privée. Il succède au Médiateur de la République, au Défenseur des enfants, à la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (HALDE) et à la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS).

Conformément aux statuts de l’association, les administrateurs de l’ARPP devront nommer, pour un mandat reconductible de 4 ans, une haute personnalité indépendante pour succéder à Dominique Baudis.
Cette nomination devrait pouvoir intervenir à l’occasion de la prochaine réunion du conseil d’administration prévue le 30 septembre 2011 ou d’un conseil d’administration exceptionnel qui se tiendrait au courant de cet automne 2011.

Rappelons qu’à l’instar de ses prédécesseurs, Dominique Baudis s’est pleinement engagé dans la défense de l’autodiscipline pour une publicité libre, loyale et responsable, quels que soient son mode d’expression, son secteur d’origine et le média ou support qu’elle utilise ; le (ou la) nouveau(lle) Président(e) aura assurément à cœur de renforcer encore la régulation professionnelle de la publicité, effective en France depuis 1935.

Au titre de ses nouvelles attributions, Dominique Baudis ne manquera pas de perpétuer les échanges que l’ARPP, précédemment le BVP, a régulièrement avec des services regroupés dorénavant sous son autorité.

-
Point de vue

-
Un enjeu majeur : l’adaptation du monde digital à l’autorégulation

-
L’accent sur la publicité digitale

-
Faire rimer créativité, liberté, et responsabilité

-
Une démarche responsable, attendue par les consommateurs comme les Pouvoirs publics

-
Soyez fiers de la publicité !

-
Respect pour une régulation professionnelle responsable, équilibrée et efficace

-
18 mois de présidence

-
Portons haut les couleurs de l’autodiscipline publicitaire !

-
M. François d’Aubert, désigné Président de l’ARPP

-
Rapport annuel 2010 du Président à l’Assemblée Générale de l’ARPP