Partager

Distribution : les prix en publicité télévisée - 14.03.2008

En voulant faire état des requêtes de Groupes de distribution adressées au Secrétaire d’État à la Consommation, des articles de presse ont souligné la prétendue interdiction, pour les distributeurs, de communiquer en publicité télévisée sur leurs prix.

Il apparaît opportun au BVP, qui anime, avec les acteurs du secteur, un groupe de travail spécifique sur ce sujet, de bien préciser le contenu de ces articles et de rappeler le consensus délicat qui s’en est dégagé : Les opérations commerciales de promotion par le prix (ex. :offre de réduction et de remboursement) sont exclues mais la publicité en faveur de prix normaux, stables, qui s’inscrivent dans la durée, est possible et pratiquée couramment.

Nous reproduisons donc, ci-après, la partie relative aux annonces de prix de la grille de lecture Distribution et publicité télévisée, telle qu’adoptée par l’Interprofession publicitaire en mars 2006 :

b) les annonces de prix

  • Toute annonce de prix ne témoigne pas nécessairement de son caractère promotionnel.
  • Selon la position du CSA, le message ne doit indiquer, ni même suggérer, de durée de validité de l’offre.
  • Cette absence de durée explicite ou induite emporte présomption de stabilité du prix.
  • Cette présomption de stabilité tombe devant la réalité de l’opération pratiquée.
  • Pour pouvoir communiquer en publicité télévisée sur le prix des produits et services, le distributeur doit déclarer au BVP (cf annexe 3 ) que le prix pratiqué et la disponibilité du produit (stock) ne sont pas promotionnels, à savoir que le prix est normal, stable, qu’il s’inscrit, avec la disponibilité du produit ou service correspondant, dans la durée.

Ainsi, pourra constituer une période de référence, une durée de 15 semaines de maintien du prix annoncé et des stocks disponibles.

Toutefois, cette durée pourra être appréciée, après examen par le BVP, en tenant compte de la nature des produits ou services.

Dans les faits, de nombreuses campagnes télévisées communiquent, ou ont communiqué, en publicité télévisée sur les prix répondant aux conditions ci-dessus et ce, depuis début 2004 avec les conseils avisés du BVP.

Tous annonceurs et tous supports confondus, l’annonce d’un prix demeure, toutefois, un exercice délicat, qui nécessite une parfaite maîtrise du réseau de distribution du produit. A l’évidence, l’exclusion des opérations commerciales de promotion en publicité télévisée ne rend pas les choses moins délicates pour les distributeurs mais les annonces de prix normaux, stables et durables sont bien possibles. Et sont, rappelons le une fois encore, souvent pratiquées. Y compris par certains de ceux qui s’expriment sur le sujet. Mais qui, à travers cette démarche médiatique, poursuivent vraisemblablement des buts qui sont d’un autre ordre.

-
Communiqués de presse

-
Publication du 8ème Rapport d’études ADEME / ARPP « Publicité et environnement »

-
04.10.2016 - Modules de formation ARPP-EASA - Pour une publicité digitale éthique

-
01.10.2016 - L’ARPP partenaire de la 36ème édition de la Nuit des Publivores

-
20.09.2016 – L’ARPP a accueilli une délégation de l’Administration de l’Industrie et du Commerce de Shanghai (SAIC)

-
19.09.2016 – L’ARPP a accueilli la délégation Cameroon Digital Television Project avec l’ACPR

-
15.09.2016 - Stéphane Martin remet le "Best Practice Award" à Robert Madelin

-
08.09.2016 - Formation Allégations des produits cosmétiques COSMEBIO

-
08.09.2016 - Dominique Wolton : Communiquer c’est vivre

-
23.08.2016 - L’ARPP rend hommage à Michel Cacouault

-
27.06.2016 - Publication de la 13ème édition de "Le Droit de la communication"