Partager

Point de vue

Page : Pages 1 | 2

Un enjeu majeur : l’adaptation du monde digital à l’autorégulation

François d’Aubert, Président de l’ARPP La célébration, durant toute l’année 2015, des 80 ans de l’autorégulation publicitaire en France et des 7 ans d’existence de sa forme actuelle sous la dénomination ARPP, a été l’occasion de mesurer les progrès patiemment réalisés jour après jour. La régulation professionnelle de la publicité a fait ses preuves depuis plusieurs décennies. Son défi, aujourd’hui, est de (...)

L’accent sur la publicité digitale

En 80 ans, dont les 7 dernières années sous la forme actuelle de l’ARPP, l’autorégulation professionnelle de la publicité a largement fait la preuve de son efficacité et je suis persuadé que d’autres secteurs pourraient indéniablement s’en inspirer. Pour autant, je reste conscient des enjeux auxquels nous avons collectivement à faire face, dans un pays où légiférer apparaît trop souvent comme une (...)

Faire rimer créativité, liberté, et responsabilité

Pour exercer sa fonction, la publicité a besoin de liberté et, bien que la France soit le pays en Europe où elle est – et de loin ! – la plus réglementée, elle reste en butte aux tentations de toujours plus légiférer. Ainsi, il me paraît important de veiller à ce qu’il ne se crée pas de nouveaux secteurs interdits de publicité alors que les produits ou services demeurent. La pression existe sur le (...)

Une démarche responsable, attendue par les consommateurs comme les Pouvoirs publics

L’ARPP et ses trois instances associées - le Conseil de l’Ethique Publicitaire (CEP) et le Conseil Paritaire de la Publicité (CPP), qui interviennent en amont des règles professionnelles librement décidées par la profession dans sa diversité (annonceurs, agences, médias) ainsi que le Jury de Déontologie Publicitaire (JDP), qui agit en aval car la concertation vaut aussi après diffusion des messages - (...)

Soyez fiers de la publicité !

Le bilan d’action des 5 ans de la refondation de l’ARPP et les demandes de nos adhérents convergent vers cette même analyse : les règles sont, à présent, nombreuses, elles couvrent globalement l’ensemble des thématiques rencontrées... alors, laissons la publicité respirer ! Il faut respecter l’imaginaire du consommateur en lui reconnaissant une part de liberté dans la perception des messages (...)

Respect pour une régulation professionnelle responsable, équilibrée et efficace

En 2008, les professionnels installaient un dispositif équilibré de régulation professionnelle et d’autodiscipline, centré sur l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP), voué à la déontologie et destiné à promouvoir une publicité loyale, véridique et saine. L’ARPP et ses instances associées, le Conseil d’éthique publicitaire (CEP), le Conseil paritaire de la publicité (CPP) et le Jury de (...)

18 mois de présidence

Les différentes rencontres et auditions avec les autorités publiques, pour mieux faire connaître les bonnes pratiques, m’ont prouvé la légitimité de ce système souple et réactif. Il permet, à la fois, de démontrer l’effectivité des règles déontologiques professionnelles exigeantes et librement consenties, et de préserver l’image de la publicité auprès des consommateurs. L’ARPP règle ainsi de nombreuses (...)

Portons haut les couleurs de l’autodiscipline publicitaire !

La régulation professionnelle de la publicité est une noble idée, développée en France depuis 1935, et largement ouverte sur la société depuis la réforme ayant amené à la constitution de l’ARPP, en juin 2008. C’est pourquoi j’ai été particulièrement honoré d’être choisi par le conseil d’administration de l’ARPP, en novembre dernier, pour en devenir le Président et, porter haut ses couleurs et celles de (...)

M. François d’Aubert, désigné Président de l’ARPP

Le Conseil d’Administration de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP), qui s’est réuni le 4 novembre 2011, a désigné Monsieur François d’Aubert Président de l’ARPP pour un mandat reconductible de 4 ans, conformément aux statuts de l’Association. Au titre de « Haute Personnalité Indépendante » ainsi choisie par les Administrateurs de l’ARPP, François d’Aubert représente l’ARPP (...)

Dominique Baudis, nommé Défenseur des droits, remet son mandat de Président de l’ARPP

Pressenti par le Président de la République, et après approbation par les commissions des lois de l’Assemblée Nationale et du Sénat le 15 juin 2011, Dominique Baudis, Président de l’ARPP, a été officiellement nommé Défenseur des droits par décret pris en conseil des ministres le 22 juin 2011 sur proposition du Premier ministre. Afin d’assurer pleinement ses nouvelles attributions, Dominique Baudis a (...)

Page : Pages 1 | 2