Partager

Edito

L’autodiscipline résiste à la crise

Les statistiques d’activité de l’année écoulée que l’ARPP vient de publier sont symptomatiques de l’importance que les professionnels accordent à la communication responsable : dans le contexte économique difficile de 2009, où le nombre de nouvelles campagnes a chuté (ce qui se traduit très visiblement au niveau de l’activité ″avis TV″, calée mécaniquement sur les nouvelles créations TV), les demandes (...)

Le Jury de déontologie publicitaire : premier bilan après un an

En juin 2008, les nouveaux statuts de l’ARPP ont entériné la décision prise à l’unanimité, après plusieurs mois de réflexion, par nos administrateurs de doter le dispositif de régulation professionnelle d’un Jury en charge des plaintes du public. A l’époque, le pari pouvait paraître audacieux. Qu’en est-il un an après son démarrage en novembre 2008 ? L’affaire pouvait sembler risquée. Comment gérer (...)

Des gifles qui se perdent ?

Une gifle doit-elle être considérée comme un acte violent, notamment si elle est donnée, sur le ton de l’humour, par une femme pour protéger une paire de chaussures ? A l’origine de cette question, un spot TV de la nouvelle campagne Sarenza (vente de chaussures en ligne) qui présentait une femme giflant un homme après qu’il ait jeté ses chaussures au sol, pour illustrer la signature "on ne plaisante (...)

Publicité et développement durable : engagements tenus et premières avancées

A l’issue du Grenelle, le 11 avril de l’année dernière, les professionnels de la publicité, et leur organisme d’autodiscipline, qui s’appelait alors encore le BVP, ont pris deux engagements forts : encadrer plus strictement les allégations publicitaires au regard du développement durable et de l’environnement, et faire évoluer l’autorégulation publicitaire vers une régulation professionnelle de la (...)

De l’importance de la veille après diffusion

Chaque année, l’ARPP réalise plusieurs études portant sur la publicité diffusée. Après le bilan Publicité et diversité publié en mars, l’ARPP publie aujourd’hui les résultats détaillés de l’étude annuelle Publicité et Image de la personne humaine. Il est utile de rappeler l’importance de ces études qui procèdent d’une démarche volontaire des professionnels de la publicité pour évaluer publiquement l’efficacité (...)

Loi Evin, tabac et publicité : précisions et évolution

Un débat et une polémique ont été dernièrement suscités par le maintien d’une application rigoureuse de la Loi Evin (affiche de Jacques Tati dont la pipe a été remplacée) à laquelle étaient contraints Métrobus, et l’ARPP, pour assurer la sécurité juridique de l’annonceur et du support, compte tenu de l’interprétation jusqu’ici retenue par les autorités sanitaires, le CSA, la jurisprudence et le Comité National (...)

Est-il encore possible de créer librement ?

Telle est la question sur laquelle s’est penchée l’une des tables rondes de la Semaine de la Pub 2009, organisée par l’AACC et à laquelle l’ARPP participait. Il est vrai que l’air du temps fleure bon les interdits et les prescriptions pour la publicité. L’époque est volontiers normative, sans doute en réponse à des publics plus inquiets, peut-être aussi en l’absence de vraies solutions de fond ? Il fut (...)

Refondation

Nous sommes aujourd’hui à la charnière de deux années clés de la vie de l’association. L’année qui vient de s’achever a été marquée par une réforme historique de la régulation professionnelle de la publicité et, dans le prolongement de 2008, l’année qui débute sera celle de la consolidation et de l’évaluation de ce nouveau dispositif. Nouvelle identité, nouvelles instances associées : l’année 2008 a été riche (...)

Nouveaux médias électroniques : la régulation professionnelle s’approfondit

Les nouveaux médias électroniques posent des défis inédits en termes de régulation de la publicité : extra-territorialité, non identification, rythmes très rapides, dématérialisation, chaîne d’acteurs complexifiée, formes inédites de messages, participation du public à la conception et à la diffusion des messages, frontière très ténue entre le publicitaire, le rédactionnel, le ludique voire le contractuel, (...)

Régulations alternatives : plus que jamais légitimes.

Dans la période de turbulences que nos économies traversent aujourd’hui, des voix s’élèvent, d’un bout à l’autre de l’échiquier politique, pour dénoncer les carences du capitalisme et du libéralisme. La majorité des acteurs publics salue le retour de l’Etat, et dénie aux acteurs professionnels, jugés défaillants, la capacité de se réguler eux mêmes. En réalité, dans le secteur financier, comme dans la (...)