Partager

Débat

Page : Pages 1 | 2

Communication d’organismes publics : le BVP a-t-il son mot à dire ?

L’intervention du BVP, en décembre dernier, pour demander le retrait d’affiches de publicité de lutte contre le Sida, émanant de l’INPES, a provoqué plusieurs types de controverses. Nous avons déjà expliqué le fondement de cette intervention et n’y reviendrons pas. Une critique, cependant, a retenu notre attention et mérite, à notre sens, un retour sur ce dossier : portant non pas sur le fond de notre (...)

Homosexualité en publicité : le dilemme et les bornes

Une récente publicité TV Dolce et Gabbana suscite des réactions de certains téléspectateurs qui s’adressent au BVP. Ces plaintes font écho à celles que nous recevons régulièrement lors de la visualisation de couples ouvertement homosexuels. On y voit deux personnages, un jeune homme et une jeune femme, manifestement pressés, se frayer leur chemin dans une grande ville, la nuit, le film donnant (...)

Tauromachie et publicité : le BVP dans l’arène

Durant l’été, une campagne de victimisation de la SPA a tenté de faire passer le BVP pour un censeur liberticide et, de surcroît, favorable aux corridas. Ceci au motif que ce dernier aurait « interdit » un spot télévisé dénonçant les corridas. L’affaire est remontée jusqu’au Président de la République, contacté sur son lieu de vacances… Les faits en réalité sont les suivants : Sur la forme, le BVP n’a rien (...)

Mac Donald’s : la clim’ en question

Dans un contexte de forte sensibilité sur le thème du développement durable, l’attention du BVP a été attirée par des associations environnementales sur une publicité de Mac Donald’s diffusée en juillet par voie d’affichage. Cette campagne faisait notamment promotion de la climatisation de ses restaurants avec un message disant « Non au réchauffement de la clientèle. Nos restaurants sont climatisés ». (...)

Mitsubishi : comment ne pas aller trop loin

Une récente publicité de la marque Mistubishi a eu l’insigne honneur d’être clouée au pilori par l’Alliance pour la planète. Le cas est intéressant et mérite une analyse équilibrée plus qu’une condamnation sans nuance, médiatiquement payante mais finalement peu opérationnelle ; Il s’agit de la publicité pour le nouveau Outlander DI-D 140, diffusée par voie de presse. Celle-ci représente le véhicule roulant (...)

Publicité et développement durable : débat en vue

Faire circuler les idées, diffuser des prises de conscience, confronter les points de vue, mûrir la réflexion sur la responsabilité sociétale de la publicité, tel est l’objectif depuis trois ans des Forums Pub et Cité du BVP. Ce rendez-vous, désormais annuel, réunit pour un après-midi les différentes parties prenantes à la publicité, professionnels de la publicité, représentants de la société civile, (...)

Dessous et politique : fallait - il s’abstenir ?

La dernière campagne de la marque de lingerie Triumph a provoqué l’ire de l’association La Meute. Cette campagne, diffusée par voie d’affichage, se décline en deux visuels dans lesquels une jeune femme en lingerie Triumph déclare « enfin une candidature bien soutenue » dans l’un et « avec moi, pas d’abstention » dans l’autre. Consulté par l’agence avant la diffusion de cette campagne, le BVP a (...)

Tendance : la " Trash attitude" séduit la publicité ?

Lors de sa présentation rituelle des tendances publicitaires de l’année, TNS Media intelligence a souligné l’émergence d’un courant baptisé « la trash attitude », consistant en gros à utiliser des messages et/ou visuels morbides, violents et/ou cyniques. Le sanguinolent serait tendance, de même que la référence à la mort (mort-vivants, couronnes mortuaires, etc.), à la maladie et, plus largement, les (...)

Récupération du politique en publicité : toujours plus

En ces périodes de pré-campagne électorale nationale, le détournement du politique par la publicité commerciale bat son plein. A priori, rien que de très habituel : l’effet d’agenda affecte aussi l’univers publicitaire qui excelle dans l’art du recyclage de l’air du temps et chaque campagne électorale d’importance inspire les publicitaires. Néanmoins, le sentiment des observateurs est que, d’élection en (...)

Marithé et François Girbaud : guerre et pub

Cherchant à réitérer le succès médiatique de l’affaire dite de la Cène, la marque de vêtements utilise l’univers de la guerre dans sa dernière campagne. Dans cette campagne, les personnages sont des soldats, couverts de boue et de poudre, sur fond de champ de bataille, dévasté. Dans l’un des visuels, trois d’entre eux se portent au secours d’un quatrième, à terre, visiblement blessé. D’immenses fumées (...)

Page : Pages 1 | 2